S’habiller pour affronter l’hiver : trucs et astuces

affronter l'hiver

Suite à mes 15 années d’expérience dans le bois, avec les scouts, comme guide autodidacte, mais aussi comme organisatrice de plusieurs expéditions entre ami.e.s, le camping d’hiver c’est ÉNORMÉMENT plus facile qu’on ne le pense. Voici quelques trucs essentiels qui vous permettront d’affronter l’hiver sereinement et de profiter des plus belles sorties en plein air !

Tenir les extrémités au chaud

C’est sûr qu’il faut être bien habillé. Mais il faut surtout couvrir les extrémités : têtes, mains, pieds. En fait, même s’il fait -45 dehors, si nos extrémités sont bien protégées, on pourraient sortir sans manteau !

La magie : Tenir les extrémités au chaud, et au sec ! Pour vrai. C’est par là que nous perdons le plus de chaleur, et c’est au même endroit que le corps coupe en premier la chaleur.

Une bonne tuque, un foulard, des bons bas, ou des bas de qualité ordinaire à condition de les changer 3 fois par jour. Si les pieds sont humides, vraiment tout le reste du corps le ressent. Des mitaines mais pas de gants SVP ! Les gants nous donne seulement une impression de chaleur, mais nos mains sont mieux protégées et beaucoup plus au chaud dans des mitaines. Si les mains sont froides, tout le reste du corps le ressent aussi !

Trucs pour les bottes

Des bonnes bottes. Par bonnes bottes, j’entends un bon choix de deux types. Le premier type sont celles »monocoque » (que rien ne se défait), qui respirent bien et surtout qui sont bien imperméables. Elle sont souvent légères, mais c’est la sorte qui coûtent le plus cher.

Le deuxième type, excellent pour l’hiver, représente les bottes avec des feutres amovibles. Elles sont très imperméables, et le feutre respire bien. Elles ont deux avantages. 1 : souvent plus abordables que le premier type, car plus laides. Oh oui, c’est jamais des modèles ben ben beaux ! 2 : le feutre qu’on peut changer nous permet de rester au chaud et au sec tout le temps. Aussi, un feutre, ça se plie n’importe comment et c’est léger. Un gros plus pour les bagages.

Bref , personnellement, je suis fan de m’amener toujours deux paires de petites bottes monocoques qui respirent. Mes hanches et mes cuissent m’en remercient !

Le plus petit manteau possible – et oui !

Le manteau : Mon conseil. Prendre un minuscule manteau coupe-vent, aussi appelés outer soft shell. Qui respire bien. Qui coupe bien le vent. On peut penser aux minuscules manteaux de skis. Même principe. Tant qu’on reste actif, c’est le meilleur choix à faire, et de loin!

Donc, les parkas immenses de ce monde, épais, lourds, longs, et surtout qui déforment le porte-feuille, je ne suis vraiment pas fan.

La vraie bonne technique pour le manteau : C’est en-dessous du manteau que tout se joue pour ne pas avoir froid. Un tout petit sous-vêtement, en synthétique, avec un t-shirt mince synthétique, avec un polar synthétique à manches longues le plus chaud possible.  C’est la technique de s’habiller en pelure d’oignon. Pourquoi ça fonctionne ? C’est l’air. L’air est l’isolant le plus efficace. L’air entre les couches de linge permet au corps de respirer, et à la transpiration de s’évacuer. Donc, aucune accumulation d’humidité 🙂

Voilà vous connaissez maintenant tous les secrets pour rester au chaud et affronter l’hiver sereinement !

Voici ici deux belles occasions de mettre ces trucs en pratique !

Raquettes-yourtes 22 au 24 février 2019

Raquettes-yourtes 8 au 10 mars 2019